Dossier Génocide au Rwanda : Bisesero, le massacre qui embarrasse l’armée française

Alors que la justice française entend clore par un non-lieu son instruction sur Bisesero, l’un des épisodes les plus controversés de l’opération Turquoise au Rwanda en 1994, les parties civiles dénoncent le « naufrage judiciaire » que représenterait un enterrement de cette affaire dans laquelle des militaires français sont soupçonnés de complicité de génocide.

Justice

Génocide au Rwanda : les juges d'instruction français rejettent la réouverture de l'enquête sur le massacre de Bisesero

Des soldats français de l'opération Turquoise, en 1994 sur l'aéroport de Bukavu au Zaïre (actuelle RDC), juste avant leur départ pour la France.

Les juges d'instruction du pôle « crimes contre l’humanité et crimes de guerre » du tribunal de Paris ont rejeté les demandes des parties civiles pour poursuivre l'enquête sur la responsabilité de la France lors des massacres qui ont eu lieu à Bisesero au Rwanda entre le 27 et le 30 juin 1994, pendant le génocide des Tutsi.

Génocide au Rwanda : les juges d’instruction français rejettent la réouverture de l’enquête... Jeune Afrique

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte