Dossier

Transport routier et ferroviaire : des investissements malgré les risques

En matière de transports, de grands projets sont lancés, dont la réhabilitation du chemin de fer entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ou la LGV marocaine. Mais les financements, surtout privés, sont insuffisants, le secteur étant considéré comme encore trop risqué.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)