Dossier Ces Africaines qui bousculent la science

La pandémie de coronavirus a souligné la nécessité de mener des programmes de recherche sur le continent. Et parce que de plus en plus de femmes africaines se lancent dans des carrières scientifiques, Jeune Afrique a voulu mettre en avant cinq d’entre elles, parmi les lauréates du prix L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science en Afrique.

Panafricain

[Série] Ces Africaines qui bousculent la science

« Ces Africaines qui bousculent la science » : Agnès Ntouba, Zara Randriamanakoto, Faouziath Sanoussi, Dominique Voumbo Matoumona et Nadège Taty.

La pandémie de coronavirus a souligné la nécessité de mener des programmes de recherche sur le continent. Et parce que de plus en plus de femmes africaines se lancent dans des carrières scientifiques, Jeune Afrique a voulu mettre en avant cinq d'entre elles, parmi les lauréates du prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science en Afrique.

[Série] Ces Africaines qui bousculent la science Jeune Afrique

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte