Dossier

Afrique centrale : des progrès à pas comptés

Malgré une croissance fragile liée à quelques problèmes chroniques – intégration laborieuse, grandes disparités entre États membres, économies insuffisamment diversifiées – les pays de la Cemac remontent la pente, lentement mais sûrement.

Afrique centrale Abonnés

Cameroun, Gabon, Congo : une reprise à pas comptés sous l’œil du FMI et de la Banque mondiale

Si l’Afrique centrale a plutôt mieux résisté que d’autres régions du continent au choc provoqué par la pandémie de Covid, elle continue à souffrir de faiblesses chroniques. Intégration laborieuse, gros écarts entre pays membres ou économies insuffisamment diversifiées se traduisent par une croissance fragile, bien inférieure en tout cas à celle de la voisine ouest-africaine.

Les faits. Rien que les faits.

Faites le choix d'une information fiable.

S'abonner
  • Tous les articles en illimité
  • Le magazine en avant-première
  • Les exclusivités Abonnés
  • Les archives de Jeune Afrique