Politique

Moines de Tibéhirine: les familles dénoncent une « confiscation des preuves » par Alger

L’avocat des familles des moines de Tibéhirine a dénoncé jeudi une « confiscation des preuves » par l’Algérie qui a refusé que le juge d’instruction français rentre en France avec les prélèvements réalisés sur les dépouilles des religieux assassinés en 1996.

Par
Mis à jour le 23 octobre 2014 à 11:08

Moines de Tibéhirine: les familles dénoncent une « confiscation des preuves » par Alger © AFP

Lors d’une conférence de presse à Paris, Me Patrick Baudouin a évoqué leur « terrible déception » de voir les investigations bloquées « par ce refus de transfert en France des prélèvements opérés » par l’équipe du juge Marc Trevidic qui s’est rendu la semaine dernière en Algérie.