Politique

L’argent de la drogue alimente les groupes terroristes dans le Sahel, selon l’ONU

Un haut responsable de l’ONU a alerté mardi le Conseil de sécurité sur l’utilisation croissante des revenus du trafic de drogue par « les terroristes et les forces anti-gouvernementales » dans toute la région du Sahel africain pour financer leurs opérations.

Par
Mis à jour le 8 décembre 2009 à 20:21

L’argent de la drogue alimente les groupes terroristes dans le Sahel, selon l’ONU © AFP

« Nous avons acquis des preuves que deux flux de drogues illicites – l’héroïne dans l’est de l’Afrique et la cocaïne dans l’ouest – se rejoignent désormais dans le Sahara, empruntant de nouveaux itinéraires à travers le Tchad, le Niger et le Mali », a déclaré Antonio Maria Costa, directeur du Bureau des Nations unies sur la drogue et le crime (UNODC) basé à Vienne.

« Des répercussions dans les pays voisins, au Maghreb par exemple, sont inévitables », a-t-il averti.

« Les drogues n’enrichissent pas seulement le crime organisé », a poursuivi M. Costa. « Les terroristes et les forces anti-gouvernementales » dans le Sahel puisent des ressources du trafic de drogue pour financer leurs opérations, acheter des équipements et payer leurs troupes ».

Ce trafic, a-t-il souligné, est également en train de prendre « une dimension nouvelle ». Alors qu’auparavant le transport de la drogue à travers le Sahara se faisait par caravanes, aujourd’hui le trafic est « de taille supérieure, plus rapide et plus perfectionné, comme l’attestent les débris d’un Boeing-727 trouvés le 2 novembre dans la région de Gao au Mali, une zone affectée par la rébellion et le terrorisme ».

Cet avion, parti du Venezuela, avait atterri sur une piste artisanale près de Gao où il avait déchargé de la cocaïne et d’autres produits illicites, avant de s’écraser au décollage le 5 novembre, selon l’ONUDC.

M. Costa s’adressait au Conseil de sécurité dans le cadre d’un débat sur le trafic de drogue en Afrique, organisé à l’initiative du Burkina Faso, qui préside le Conseil ce mois-ci.