Politique

Attaque contre le Togo lors de la CAN-2010: le gardien Kodjovi Obilalé « hors de danger »

Le gardien togolais Kodjovi Obilalé, blessé dans l’attaque vendredi contre le bus de son équipe dans l’enclave angolaise du Cabinda, était lundi « complètement hors de danger », a affirmé un des chirurgiens l’ayant opéré à Johannesburg.

Par
Mis à jour le 11 janvier 2010 à 11:06

Attaque contre le Togo lors de la CAN-2010: le gardien Kodjovi Obilalé « hors de danger » © AFP

« L’équipe médicale est satisfaite des progrès réalisés par M. Obilalé. Il restera cependant en soins intensifs, il est complètement hors de danger », a déclaré à la presse Ken Boffard, un des chirurgiens qui l’a opéré samedi à la clinique privée Milpark Hospital.

Il a précisé qu’il surveillerait ces prochains jours les risques d’infection, ajoutant que la balle ayant atteint le footballeur dans le bas du dos et à l’abdomen n’avait pas été extraite.

« L’état de santé du gardien de but togolais de 25 ans, Kodjovi Obilalé, qui a été sérieusement blessé, s’est stabilisé », a indiqué de son côté un communiqué de la clinique.

Kodjovi Obilalé, qui joue en France pour le club amateur de Pontivy (ouest), avait été évacué samedi par hélicoptère vers la capitale économique de l’Afrique du Sud.

Il a été blessé lorsque le bus togolais a été mitraillé par des indépendantistes du Cabinda, deux jours avant le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2010).

Le chargé de communication de l’équipe togolaise, Stanislas Ocloo, et l’entraîneur des gardiens Abalo Amelete, ont été tués dans l’attaque.

L’équipe du Togo s’est retirée de la compétition et a quitté dimanche soir son camp de base à Cabinda.