Politique

Coupe d’Afrique des nations: un 2e groupe séparatiste revendique l’attaque contre le Togo

Un deuxième groupe indépendantiste du Cabinda a revendiqué mardi l’attaque meurtrière contre l’équipe de foot du Togo, en expliquant dans un entretien téléphonique avec l’AFP tirer systématiquement sur les convois escortés au Cabinda par des forces de sécurité angolaises.

Par
Mis à jour le 12 janvier 2010 à 10:08

Coupe d’Afrique des nations: un 2e groupe séparatiste revendique l’attaque contre le Togo © AFP

Cette nouvelle revendication émane du principal mouvement séparatiste de ce territoire angolais, le Front de libération de l’Etat du Cabinda-Forces armées cabindaises (Flec-FAC).

« Nous ne sommes pas des terroristes, l’attaque n’était pas dirigée contre nos frères togolais. . . A chaque fois que les Forces armées cabindaises voient un convoi angolais, elles tirent toujours », a assuré Jean-Claude N’Zita, conseiller du président du Flec-FAC s’exprimant depuis la Suisse où il vit en exil.

L’attaque, qui a fait au moins deux morts vendredi, avait immédiatement été revendiquée par les Forces de libération de l’Etat du Cabinda-Position militaire (Flec-PM), une faction dissidente du Flec-FAC.

« Ca n’engage que lui. Ce sont des opportunistes », a rétorqué M. N’Zita.