Politique

Malawi: l’ancien receveur des postes convaincu de corruption

L’ancien receveur des postes du Malawi a été convaincu de corruption pour avoir passé des contrats avec l’entreprise de sa femme, a-t-on appris mardi auprès du bureau anti-corruption.

Par
Mis à jour le 12 janvier 2010 à 11:49

Malawi: l’ancien receveur des postes convaincu de corruption © AFP

Le magistrat en charge du dossier, Innocent Nebi, doit annoncer mercredi la peine prononcée contre l’ancien receveur des postes, Mike Makawa, jugé coupable d’avoir passé des contrats à hauteur de 20. 000 dollars américains (13. 000 euros) avec l’entreprise de se femme pour la fourniture de matériel de bureau.

Mike Makawa, 67 ans, avait été arrêté en 2009.

Plusieurs autres hauts fonctionnaires du pays sont poursuivis pour avoir touché des pots de vins, ainsi que l’ancien président Bakili Muluzi de 1994 à 2004, accusé d’avoir détourné 12 millions de dollars (9 millions d’euros) d’aide internationale au Malawi durant son mandat.

La moitié des 13 millions des habitants du Malawi — un petit pays d’Afrique australe enclavé entre Zambie, Mozambique et Tanzanie — vivent en dessous du seuil de pauvreté avec moins d’un dollar par jour.