Politique

Nigeria: trois Britanniques et un Colombien enlevé dans le sud

Trois Britanniques et un Colombien ont été enlevés mardi matin dans le sud du Nigeria, la région pétrolifère du pays, lors d’une attaque ayant fait un mort, a-t-on appris de source sécuritaire et policière.

Par
Mis à jour le 12 janvier 2010 à 15:02

Nigeria: trois Britanniques et un Colombien enlevé dans le sud © AFP

Selon cette source, les quatre hommes ont été kidnappés vers 07H30 locales (06H30 GMT) non loin de la ville de Port-Harcourt, capitale de l’Etat de Rivers.

Selon un porte-parole de la police, Rita Abbey, le policier qui les escortait a été tué dans l’embuscade et le chauffeur blessé.

Les trois Britanniques et le Colombien travaillaient sur un chantier de projet gazier opéré par la multinationale Shell, a-t-on précisé de même sources.

Le dernier enlèvement de travailleurs expatriés dans le sud du Nigeria remonte à juillet dernier.

A l’époque, le président nigérian Umaru Yar’adua avait proposé une amnistie aux groupes armés qui opèrent dans le delta du Niger pour faire cesser violences et enlèvements.

En octobre suivant, le Mouvement d’émancipation du delta du Niger (Mend), principal groupe armé du sud du Nigeria, avait décrété un cessez-le-feu illimité à partir de ce dimanche pour « encourager le dialogue » avec le gouvernement.

Le mouvement, dont les actions depuis 2006 ont fait chuter d’environ un tiers la production pétrolière du Nigeria, expliquait alors avoir pris cette décision en raison de « la volonté exprimée mardi dernier par le gouvernement fédéral d’engager un dialogue sérieux (. . . ) en vue d’arriver à une paix durable dans le delta du Niger ».

L’absence pour raisons médicales du président depuis un mois et demi risque, selon plusieurs analystes, de relancer à terme la violence dans le Delta du Niger, car le processus d’amnistie est actuellement au point mort.