Politique

Somalie: des milliers de déplacés après l’intensification des combats

L’intensification des affrontements entre insurgés islamistes shebab et un groupe pro-gouvernemental dans le centre de la Somalie a provoqué le déplacement de milliers de civils depuis début janvier, a indiqué mardi le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Par
Mis à jour le 12 janvier 2010 à 15:34

Somalie: des milliers de déplacés après l’intensification des combats © AFP

« L’intensification du conflit en Somalie a un effet dévastateur sur la population civile et déclenche une augmentation des déplacements », a expliqué un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’un point de presse à Genève.

Les affrontements à l’arme lourde entre les Shebab et le groupe islamiste modéré pro-gouvernemental Ahlu Sunna Wal Jamaa, le 2 janvier dans la ville de Dhusamareb (centre), ont à eux seuls provoqué la fuite de quelque 7. 000 personnes, a-t-il ajouté.

Ce jour-là, « plus de 150 personnes ont été tuées ou blessées, selon des témoignages », a précisé le porte-parole en reconnaissant que le HCR ne disposait pas d’un tableau complet de la situation et que le nombre de déplacés « pourrait être supérieur ».

« Craignant une reprise des combats, les personnes déplacées ont dit qu’elles n’avaient pas l’intention de retourner chez elles tant que la situation ne se stabiliserait pas », a encore précisé M. Mahecic.

De violents combats ayant fait des dizaines de morts opposent depuis début janvier milices pro-gouvernementales et insurgés islamistes (qui contrôlent le centre-sud du pays) dans plusieurs localités du centre de la Somalie.

Le nombre de Somaliens réfugiés dans un pays voisin s’est également « accru » récemment, a encore souligné M. Mahecic.

Le camp de Bokolmanyo, dans le sud-est de l’Ethiopie voisine, établi il y a seulement neuf mois, est déjà « plein » avec 22. 000 personnes, a-t-il expliqué.

Plus de 110. 000 Somaliens se sont réfugiés à l’étranger en 2009, dont 55. 000 au Kenya, 32. 000 au Yémen, 22. 000 en Ethiopie et 3. 000 à Djibouti, selon le HCR, qui estime que plus de 560. 000 Somaliens ont déjà fui leur pays.