Politique

CAN 2010: le Cameroun, grand favori du groupe D, affronte le Gabon

Le Cameroun entre en lice mercredi contre le Gabon après un bonne préparation mais avec de petits soucis, entre une polémique sur le salaire du sélectionneur et un 23e joueur absent, et avec la crainte d’être la nouvelle victime des surprises de cette CAN.

Par
Mis à jour le 13 janvier 2010 à 11:30

CAN 2010: le Cameroun, grand favori du groupe D, affronte le Gabon © AFP

Le premier souci est peut-être celui de croire que le groupe est gagné d’avance. « Nous ne pouvons pas penser aujourd’hui à gagner la compétition, il ne faut pas tomber dans le piège de penser au 31 » janvier, jour de la finale, a prévenu Eto’o qui compte se concentrer sur le Gabon, son adversaire mercredi.

Le capitaine est légèrement sous pression: Roger Milla, la plus haute autorité morale du ballon rond au Cameroun, a déclaré que Song (déchu de son brassard au profit du buteur) avait ramené deux CAN avec le brassard, et que c’était donc désormais au tour d’Eto’o. . .

Le sélectionneur Paul Le Guen a été rudoyé ces dernières semaines par la presse camerounaise au sujet de son salaire, et les autorités du pays ont été contraintes d’intervenir pour dire que les 650. 000 euros annuels étaient en fait versés à l’ensemble du staff.

Le même Le Guen a déploré l’absence du milieu Matip en raison de « problèmes administratifs » mais a assuré que rester à 22 joueurs n’était « pas un drame ». Les fédérations allemande – nationalité de sa mère – et camerounaise – de son père – s’arrachent ce joueur de 18 ans qui prépare son Abitur (bac allemand).

Les Lions indomptables succomberont-ils à la loi des séries? Les surprises s’accumulent depuis le début de la CAN: « Les autres résultats ont montré qu’il nous fallait être attentifs et concentrés », a reconnu Le Guen.

Son homologue du Gabon, Alain Giresse, renchérit dans un entretien à l’AFP: « Les mondialistes n’ont pas fait une entrée fracassante. Peut-être que la Coupe du monde leur accapare l’esprit ».

Le récent double affrontement en qualification pour la Coupe du monde, remporté par le Cameroun, n’inquiète pas Giresse: « On repart à zéro, il n’y a pas de complexe à avoir. On ne regorge pas de joueurs qui jouent dans de grands clubs, mais ceux qui viennent ici, surtout s’ils jouent peu en club, comme Cousin, seront encore plus motivés ».

La Tunisie aussi repart de zéro après avoir raté l’accès au Mondial-2010 en s’inclinant au Mozambique. « Le peuple tunisien a reproché aux joueurs de ne pas s’être battus; nous avons donc une revanche à prendre pour renverser la vapeur », a avoué Ali Boumnijel, adjoint du sélectionneur Faouzi Benzarti.

Les Aigles de Carthage affrontent la Zambie, outsider du groupe qui compte créer une nouvelle surprise, même si « l’Algérie a pris son match à la légère, ça va peut-être alerter les autres », dit à l’AFP Hervé Renard. Mais le sélectionneur de la Zambie assure que son équipe « ne peut pas rester derrière, comme l’a fait le Burkina Faso lundi: ce serait dénaturer les joueurs zambiens ».