Politique

Nigeria: les ravisseurs des 4 otages réclament près de 2 millions de dollars

Des hommes armés réclament le versement d’une rançon de 300 millions de nairas (1,98 million de dollars/ 1,38 million d’euros) pour relâcher trois Britanniques et un Colombien enlevés cette semaine au Nigeria, a indiqué vendredi la police.

Par
Mis à jour le 15 janvier 2010 à 14:46

Nigeria: les ravisseurs des 4 otages réclament près de 2 millions de dollars © AFP

« Les ravisseurs ont réclamé le paiement de 300 millions de nairas avant de relâcher ces hommes », a déclaré à l’AFP la porte-parole de la police de l’Etat de Rivers (sud), Rita Abbey, sans donner d’autres précisions.

Les trois Britanniques et le Colombien ont été kidnappés le 12 janvier dans le sud du Nigeria. Il s’agit des premiers enlèvements depuis six mois, faisant craindre une reprise de la violence dans cette zone stratégique riche en pétrole.

Ils ont enlevés près de la ville de Port-Harcourt, capitale de l’Etat de Rivers, selon une source sécuritaire.

Le policier qui les escortait a été tué et que le chauffeur a été blessé dans l’embuscade, selon la police.

La compagnie Shell Nigeria a précisé que les quatre personnes travaillent pour la société Netco Diestman, un sous-traitant de la multinationale, et que leur convoi avait été attaqué en route vers le site d’une centrale électrique du groupe anglo-néerlandais Afam 6.

Le dernier enlèvement de travailleurs expatriés dans le sud du Nigeria remonte à juillet 2009.

A l’époque, le président Umaru Yar’adua avait proposé une amnistie aux groupes armés opérant dans le delta du Niger, pour faire cesser les violences et les enlèvements à l’origine de la chute d’environ un tiers la production pétrolière nationale (environ 1,7 million de barils/jour contre 2,6 mbj en 2006).