Politique

Le parquet de Paris ouvre une enquête contre le Cabindais Mingas

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête pour « apologie d’actes de terrorisme » contre Rodrigues Mingas, rebelle du Cabinda, région séparatiste d’Angola, qui avait revendiqué une attaque contre l’équipe de football du Togo, a-t-on appris de source judiciaire.

Par
Mis à jour le 15 janvier 2010 à 17:23

Le parquet de Paris ouvre une enquête contre le Cabindais Mingas © AFP

Cette enquête vise les propos tenus par le Français Rodrigues Mingas, secrétaire général des Forces de Libération de l’Etat du Cabinda/Position Militaire (Flec-PM).

« Les armes vont continuer à parler » dans l’enclave angolaise de Cabinda, avait menacé dimanche Rodrigues Mingas, responsable d’un groupe séparatiste qui a revendiqué l’attaque mortelle contre la délégation du Togo à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2010).

« Nous sommes en guerre et tous les coups sont permis », avait ajouté le secrétaire général des Forces de Libération de l’Etat du Cabinda/Position Militaire (Flec-PM), dans un entretien accordé à l’AFP par téléphone depuis le Luxembourg où il se trouvait alors en déplacement.

De son côté, l’Angola a annoncé vendredi avoir officiellement protesté auprès de la France pour lui reprocher de n’avoir « pas déclenché (de) mécanismes judiciaires » contre les séparatistes cabindais vivant en exil sur son sol.