Politique

CAN-2010: l’Egypte pour confirmer, le Nigeria pour rebondir

L’Egypte, double tenante du titre de la Coupe d’Afrique des nations, voudra confirmer contre le Mozambique sa victoire initiale contre le Nigeria, qui de son côté, en tant qu’autre favori du groupe C, doit rebondir contre le Bénin.

Par
Mis à jour le 16 janvier 2010 à 16:07

CAN-2010: l’Egypte pour confirmer, le Nigeria pour rebondir © AFP

Les Pharaons sont plutôt sereins: ils ont battu leur plus sérieux adversaire (3-1) et affrontent désormais l’une des équipes les plus modestes de la compétition.

Epargnés par les pépins physiques, les onze titulaires devraient être reconduits. Les Egyptiens refusent par ailleurs de s’exprimer en marge de leurs entraînements.

Attention toutefois au Mozambique, qui a montré contre le Bénin (2-2) qu’il avait des ressources offensives, avec le duo d’attaquants formé par Fumo et Tico-Tico, et surtout morale, en remontant deux buts inscrits après 18 minutes de jeu seulement.

Le Nigeria connaît pour l’instant une CAN assombrie par une défaite d’entrée et le départ de son attaquant vedette Martins, parti se faire soigner une inflammation à la jambe gauche en Europe et qui devrait cependant pouvoir être disponible samedi.

Ce pourrait cependant être la chance d’Odemwingie, qui a récupéré d’une infection à la gorge.

« Nous sommes tous très déçus de ce qui s’est passé (la défaite contre l’Egypte) et nous savons qu’il est temps d’élever notre niveau de jeu pour éviter une élimination précoce de cette compétition », a admis le capitaine des Super Eagles, Yobo.

C’est surtout leur sélectionneur qui est sous pression: Shuaibu Amodu pourrait bien revivre la même mésaventure qu’en 2002, lorsqu’il avait qualifié le Nigeria pour la Coupe du monde avant de se faire limoger en raison d’un parcours insuffisant à la CAN au Mali. . .

La Fédération nigériane (NFF) a publiquement apporté son soutien à son sélectionneur mais il pourrait être remplacé par son adjoint, Daniel Amokachi, si ses joueurs ne battent pas le Bénin. Des responsables de la NFF ont même fait part de contacts avec le sélectionneur du Mozambique, le Néerlandais Maart Nooij.

Et les Béninois? Ils affrontent leur bête noire: en deux participations à la CAN, ils se sont inclinés deux fois face aux Nigérians. Les Ecureuils, déçus par leur nul face aux Mambas, veulent se rattraper. « Mon objectif est de marquer contre le Nigeria », assure l’attaquant Omotoyossi, né au Nigeria.