Politique

Algérie: grève poursuivie à ArcelorMittal, plainte de la direction

La direction du complexe d’ArcelorMittal Annaba (est de l’Algérie) a déposé une plainte en justice pour faire cesser la grève illimitée lancée le 4 janvier par le syndicat de l’entreprise et qui se poursuivait dimanche, a-t-on appris de source syndicale.

Par
Mis à jour le 17 janvier 2010 à 15:01

Algérie: grève poursuivie à ArcelorMittal, plainte de la direction © AFP

« La direction a déposé une plainte dimanche matin auprès du tribunal d’El-Hadjar (près d’Annaba) pour faire cesser notre grève », a déclaré à l’AFP le secrétaire général du syndicat, Smaïn Kouadria.

Selon lui, la direction demande qu’une injonction soit prononcée contre le mouvement de grève entamé pour protester contre la fermeture envisagée de la cokerie, employant 320 salariés, dont la rénovation coûterait 40 millions de dollars.

La direction a également décidé de ne pas verser les salaires du mois de janvier des 7. 200 employés, a affirmé M. Kouadria.

« J’ai informé les grévistes de cette décision. Il m’ont répondu qu’ils étaient prêts à sacrifier même le salaire du mois de février pour peu que cela contribue à la réhabilitation de la cokerie », a-t-il dit.

La direction d’ArcelorMittal était injoignable dimanche.

Selon M. Kouadria, le ministère de l’industrie a « donné instruction » au Pdg du groupe public Sider Amar Belkacemi, actionnaire à hauteur de 30% dans ArcelorMittal Annaba, de « convoquer un conseil d’administration extraordinaire » pour discuter de la participation de l’Etat dans le projet de rénovation de la cokerie.

« L’Etat est prêt à contribuer à hauteur de 30% dans le projet de rénovation de la cokerie. La direction d’ArcelorMittal sera ainsi mise devant le fait accompli », a déclaré M. Kouadria.