Politique

Côte d’Ivoire: construction d’une centrale à biomasse en 2015

| Par AFP
Côte d’Ivoire: construction d’une centrale à biomasse en 2015

Côte d'Ivoire: construction d'une centrale à biomasse en 2015 © AFP

La construction de la première centrale à biomasse de Côte d’Ivoire, la plus puissante d’Afrique, qui fonctionnera grâce à des branches et des troncs de palmiers à huile, débutera en 2015, a annoncé mardi un groupe agro-industriel ivoirien.

Baptisée « Biokala », la centrale sortira de terre à Aboisso (env 120 km d’Abidjan), où Sifca, leader ouest-africain de l’agro-industrie et premier groupe privé ivoirien, possède de gigantesques plantations de palmiers à huile.

Un protocole d’accord a été signé fin septembre avec l’électricien français EDF, bombardé « partenaire technique de référence » du projet, d’une capacité de 46 mégawatts (MW), selon le dossier de presse.

Le bouclage financier de Biokala, estimé à 100 millions d’euros n’est pas encore finalisé, a déclaré un communicant du groupe. Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD) devrait notamment s’engager auprès d’EDF et de Sifca, a-t-il précisé après une conférence de presse.

« La plus grande centrale à biomasse d’Afrique », devant une unité fonctionnant au bois basée au Kenya (30 MW), créera en 25 ans « 800 emplois directs et indirects », dégagera « 30 millions d’euros de revenus supplémentaires dans la filière » et favorisera « le renouvellement de 60. 000 hectares de plantations » de Sifca, a expliqué Olivier Kergall, directeur du projet.

Elle mettra surtout en avant l’immense potentiel d’énergie verte de la Côte d’Ivoire, géant agricole et premier producteur de cacao au monde (env 35% des récoltes mondiales).

La Côte d’Ivoire dispose de l’un des plus importants gisement de biomasse en Afrique, estimé à 12 millions de tonnes par an, selon les chiffres communiqués par Sifca.

Le pays multiplie les investissements dans l’énergie pour accompagner sa forte croissance, d’environ 9% depuis 3 ans. Les autorités ivoiriennes ont pour ambition que 15% de son électricité soit issue de la biomasse à l’horizon 2020.

L?électricité produite par Biokala sera « vendue à l?État », soit à la CIE (Compagnie ivoirienne d’électricité, publique), a déclaré Alassane Doumbia, le vice-président de Sifca.

L’huile de palme fait vivre au total près de deux millions de personnes en Côte d’Ivoire. La production y a atteint 450. 000 tonnes en 2013, représentant 3,13 % du PIB.

L’agriculture assure à elle seule 22% du PIB ivoirien, 50% des recettes d’exportation et occupe les deux-tiers de la population active, selon le ministère de l’Economie.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer