Politique

Ethiopie: incident sur la plus récente et la plus puissante station électrique

Par
Mis à jour le 11 février 2010 à 17:19

Un incident technique a provoqué la fermeture de la plus récente et de la plus puissante station de production hydroélectrique d’Ethiopie, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Interrogé par l’AFP, le secrétaire d’Etat éthiopien à la Communication, Shimeles Kemal, a indiqué qu’un « incident s’est produit sur l’installation de Gilgel Gibe II », sans donner plus de détails.

Selon le site de la compagnie italienne Salini Costruttori qui a réalisé ce projet gigantesque, « un imprévu géologique a provoqué un effondrement avec descente de matériaux sur environ 15m de tunnel, pour une longueur totale de 26 km, à l’intérieur de l’installation hydroélectrique de Gilgel Gibe II, en Ethiopie ».

« L?installation, achevée 6 mois avant la fin de la période contractuelle et récemment inaugurée, sera en conséquence en entretien pendant environ 2 mois pour permettre les opérations nécessaires à la remise en service, opérations confiées à la Salini Costruttori par la EEPCO », la compagnie nationale éthiopienne d’électricité, a ajouté la société italienne.

Selon une source proche de la société nationale éthiopienne d’électricité (EEPCo), « l’installation éléctrique a été temporairement suspendue et reprendra ses activités quand les travaux de maintenance seront terminés ».

« Pendant ce temps, les autorités concernées vont entamer des interruptions d’électricité en mettant en place des accords avec les secteurs qui consomment beaucoup de courant, et essayer de maintenir un niveau équitable de distribution d’électricité », a ajouté cette source.

Depuis plusieurs jours, la capitale Addis Abeba a été de nouveau victime d’importants délestages pouvant durer de quelques minutes à plus d’une heure, a constaté l’AFP.

Gilgel Gibe II, plus grand projet hydroélectrique d’Ethiopie, financé par l’Italie, avait été inauguré par le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi et le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, le 14 janvier.

Le barrage se situe à Gilgel Gibe II, à 250 km au sud de la capitale éthiopienne Addis Abeba, sur la rivière Omo. Elle permet de produire 420 mégawatts d’électricité, selon M. Shimeles.

Dans son communiqué daté du 4 février, la société Salini souligne que « l?ouvrage, réalisé dans la vallée du Rift, la plus importante des fosses tectoniques du continent africain, au travers de matériaux divers et très difficiles, a requis les plus hauts standards de réalisation ».

L’Ethiopie espère avec ce nouveau projet mettre fin à sa pénurie chronique d’électricité. D’autres stations hydroélectriques sont prévues sur la même rivière.