Politique

Libye: l’ONU envisage d’ajouter les jihadistes d’Ansar Asharia à sa liste noire « terroriste »

Par
Mis à jour le 5 novembre 2014 à 08:51

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont réclamé mardi à un comité du Conseil de sécurité d’ajouter les jihadistes d’Ansar Asharia, actifs en Libye, à la liste noire « terroriste » des Nations Unies en raison de leurs liens avec Al-Qaïda.

Ansar Asharia (Les partisans de la loi islamique, en arabe) a déjà été placé sur la liste noire des Etats-Unis pour son rôle dans l’attentat de septembre 2012 contre la mission diplomatique américaine à Benghazi qui avait coûté la vie à quatre Américains, dont l’ambassadeur en Libye.

Si la mesure est adoptée, elle gèlera les avoirs et biens des membres du groupe et les empêchera d’obtenir des visas d’entrée pour les pays membres de l’ONU.

La requête avait été formulée en septembre par le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius qui avait alors qualifié la Libye de « poudrière terroriste ».

Dans leur demande au Conseil de sécurité, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis réclament l’inscription de l’antenne d’Ansar Asharia à Benghazi et celle de Derna (Est) sur la liste, en raison de leurs liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et avec d’autres groupes extrémistes.

Experts libyens et étrangers attribuent régulièrement les attaques menées dans l’Est de la Libye à des groupes islamistes, dont Ansar Asharia, mais les autorités n’osent pas accuser directement ces groupes lourdement armés, par crainte de représailles, selon ces experts.