Politique

Génocide rwandais: le médecin Eugène Rwamucyo sous écrou extraditionnel

Le médecin rwandais Eugène Rwamucyo, visé par un mandat d’arrêt international émis par le Rwanda pour son implication présumée dans le génocide des Tutsis en 1994, a été placé jeudi sous écrou extraditionnel, selon une source judiciaire.

Par
Mis à jour le 27 mai 2010 à 16:05

Interpellé mercredi après-midi à Sannois (Val-d’Oise), Eugène Rwamucyo a été présenté dans l’après-midi devant le procureur général de Versailles qui lui a notifié son incarcération dans l’attente de sa comparution devant la chambre de l’instruction.

Il doit être présenté mercredi matin devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles qui devra émettre un avis sur la demande d’extradition faite par le Rwanda.

Ancien médecin à Maubeuge (Nord), Eugène Rwamucyo, né en 1959, est notamment accusé par Kigali d’avoir participé à des réunions de responsables génocidaires à Butare (sud du Rwanda) en 1994, dont l’une sous l’égide du Premier ministre de l’époque, Jean Kambanda, condamné à la perpétuité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).