Politique

Centrafrique: une dizaine de Slovaques arrêtés pour tentative de putsch

Une dizaine de Slovaques ont été arrêtés le 1er septembre dans le sud-ouest de la Centrafrique et transférés à Bangui, où ils demeuraient détenus lundi pour tentative de coup d’Etat, a affirmé à l’AFP le porte-parole du gouvernement centrafricain, Fidèle Ngouandjika.

Par
Mis à jour le 6 septembre 2010 à 12:21

Centrafrique: une dizaine de Slovaques arrêtés pour tentative de putsch © AFP

« Le gouvernement a déjoué une tentative de coup d’Etat venue de l’extérieur. (. . . ) Les forces de défense et de sécurité de notre pays ont arrêté à cet effet le 1er septembre dernier une dizaine de personnes de nationalité slovaque entrées illégalement sur le territoire centrafricain et qui s’apprêtaient à mettre à exécution ce coup d’Etat », a déclaré M. Ngouandjika (bien Ngouandjika) dans un entretien téléphonique, confirmant certaines informations de presse.

Vendredi, le site Internet de l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique avait fait état de l’arrestation d’ »une dizaine de personnes armées » à Nola, dans la région de la Shanga, à plus de 600 km à l’ouest de Bangui.

Le porte-parole du gouvernement n’a pas fourni de détails sur le ou les commanditaires de ce projet de putsch présumé, ni le pays de « l’extérieur » impliqué.

Selon Fidèle Ngouandjika, les Slovaques « étaient en train de prendre possession d’une importante cargaison d’armes et de munitions de guerre » lorsqu’ils ont été arrêtés à Nola.

« Pour le moment, ces personnes sont transférées à Bangui et gardées à vue à la police où elles font l’objet d’une enquête qui a été ouverte à ce sujet pour déterminer les implications internes et externes de cette tentative de coup d’Etat. (. . . ) Seule l’enquête permettra donc de situer les responsabilités et de dire quelles étaient les intentions réelles des personnes arrêtées et leurs complices », a-t-il affirmé.