Politique

Le gouvernement mozambicain renonce à augmenter le prix du pain

Le gouvernement mozambicain a renoncé mardi à augmenter le prix du pain après la mort de 13 personnes dans des émeutes contre la vie chère la semaine dernière, a annoncé le ministre du Plan, Aiuba Cuereneia.

Par
Mis à jour le 7 septembre 2010 à 14:21

Le gouvernement mozambicain renonce à augmenter le prix du pain © AFP

« Le gouvernement a décidé de (. . . ) maintenir le prix du pain à son niveau précédent grâce à une subvention », selon un communiqué du gouvernement lu par M. Cuereneia à l’issue d’un conseil des ministres de crise.

Le gouvernement doit également annuler certaines augmentations des prix de l’eau et de l’électricité et tentera de « diminuer les dépenses publiques pour dégager des fonds et subventionner les prix des produits de base », a ajouté le ministre.

Après plusieurs augmentations des tarifs, l’annonce d’une hausse du prix du pain avait enflammé les faubourgs pauvres de Maputo, où des manifestations ont tourné à l’émeute mercredi avant de s’étendre à d’autres villes du pays jeudi et vendredi.

La police avait tiré à balles réelles sur la foule. Treize personnes ont péri et plus de 400 ont été blessées dans ces affrontements.