Politique

Les fonctionnaires sud-africains au travail après 20 jours de grève

La grande majorité des fonctionnaires sud-africains ont repris le travail mardi après trois semaines de grève qui ont paralysé écoles et hôpitaux publics, selon les autorités.

Par
Mis à jour le 7 septembre 2010 à 15:00

Les fonctionnaires sud-africains au travail après 20 jours de grève © AFP

« Les informations transmises de l’ensemble du pays montrent que 90% des enseignants sont de retour. Les écoles devraient fonctionner à plein régime dès mercredi », a déclaré à l’AFP la porte-parole du ministère de l’Education, Hope Mokgatle.

L’armée a commencé à retirer les médecins militaires déployés dans une cinquantaine d’hôpitaux publics pour assurer un service minimum malgré l’absence des médecins et des infirmières.

Les syndicats avaient annoncé la veille une « suspension » du mouvement social après une nouvelle offre du gouvernement, proposant une hausse de 7,5% des salaires et une allocation logement mensuelle de 800 rands (85 euros) contre 600 aujourd’hui.

Les syndicats se donnent 21 jours pour consulter leurs membres avant d’accepter formellement cette offre, ou de reprendre la grève.

La grande majorité des 1,3 million de fonctionnaires s’étaient mis en grève le 18 août pour obtenir 8,6% d’augmentation de salaire – plus du double de l’inflation – et une allocation logement mensuelle de 1. 000 rands.

Leur mouvement a surtout affecté les classes moyennes et pauvres, principales utilisatrices des services publiques. Certains soins de base n’avaient pas pu être effectués dans les hôpitaux publics et les premiers examens du baccalauréat avaient dû être repoussés.

Des violences avaient pris pour cible les non grévistes et leur action était devenue de plus en plus impopulaire.