Politique

Somalie: manifestation anti-américains à Mogadiscio après la menace du pasteur Jones

Des centaines de musulmans en Somalie où opèrent des milices proches d’Al Qaïda, ont manifesté vendredi contre la menace du pasteur américain Terry Jones de brûler le Coran le 11 septembre, en affirmant que « les Américains » en général en paieraient le prix.

Par
Mis à jour le 10 septembre 2010 à 19:45

Somalie: manifestation anti-américains à Mogadiscio après la menace du pasteur Jones © AFP

Les manifestants ont arpenté les rues poussiéreuses de Kaxda, un quartier situé dans le sud de la capitale Mogadiscio, en scandant des slogans anti-américains après la prière du vendredi.

« Si cet idiot concrétise son projet de brûler notre saint Coran, la réaction va être rude et ceux qui le regarderont faire en payeront le prix peu importe où ils se trouveront », a déclaré un manifestant, Dahir Kasim, à l’AFP.

Un autre ancien, Mohamed Abdulahi Idris, a déclaré avoir entendu parler « du projet barbare planifié par un lâche pasteur chrétien en Amérique ».

« Nous savons qu’il s’agit d’un individu mais la responsabilité pour cette action sera imputée aux Américains en général car ils ne peuvent pas l’arrêter », a-t-il ajouté.

Le pasteur américain Terry Jones a provoqué une vive colère dans le monde musulman. Chef du groupuscule chrétien intégriste « Dove World Outreach Center » (« Centre colombe pour aider le monde ») de Gainesville, en Floride, qui compte une cinquantaine de fidèles, le pasteur avait laissé planer jeudi une lourde incertitude quant à son projet de brûler quelque 200 exemplaires du Coran le 11 septembre, un projet dénoncé dans le monde entier comme une incitation à la violence.

Les islamistes somaliens shebab, qui livrent une bataille sans merci contre le fragile gouvernement somalien, soutenu par les Occidentaux, n’avaient pas encore réagi au projet du pasteur américain.