Politique

Sénégal: le contrat avec Global Voice suspendu pour la gestion des appels entrants

L’Agence de régulation des marchés publics du Sénégal (ARMP) a suspendu le contrat liant le groupe américain Global Voice et la Société nationale des télécommunications (Sonatel) pour la gestion des appels entrants au Sénégal, a rapporté samedi le site internet de l’hebdomadaire privé sénégalais La Gazette.

Par
Mis à jour le 11 septembre 2010 à 13:40

Sénégal: le contrat avec Global Voice suspendu pour la gestion des appels entrants © AFP

La suspension a été décidée à la suite d’une « dénonciation anonyme » concernant les conditions d’attribution de ce contrat, suivie d’une requête « officielle » de la Sonatel qui s’estime lésée par cet accord, précise La Gazette qui ajoute: des « présomptions d?irrégularités existent ».

« En attendant que le contrat soit approuvé par le ministre des Finances, ce qui n?est pas encore le cas, le Comité de règlement des différends de l?ARMP a (. . . ) pris des mesures conservatoires. Ainsi, le contrat attribué à Global Voice pour la gestion des appels entrants est suspendu », écrit La Gazette.

Cette suspension restera en vigueur jusqu?à la décision du ministre des Finances et « a pour effet de paralyser le contrôle envisagé par Global Voice group et la facturation de ses prestations sur les appels entrants », ajoute l’hebdomadaire.

Le 5 août, le personnel de la Sonatel avait observé une grève surprise pour protester contre l’attribution par l’Etat sénégalais de la gestion des appels téléphoniques entrants à Global Voice. Cette grève avait sérieusement perturbé les communications nationales et internationales pendant 24 heures.

Le personnel et la direction de la Sonatel estiment que la décision d’attribuer la gestion des appels entrants à Global Voice risque d’entraîner des fraudes et une hausse conséquente des prix des communications téléphoniques internationales.