Politique

Sénégal: procès d’un médecin qui doute de la santé du président Wade

Le procès d’un médecin qui avait publiquement mis en doute l?état de santé du président sénégalais Abdoulaye Wade s’est ouvert lundi à Dakar, au moment où le chef de l’Etat âgé de 84 ans et candidat pour un troisième mandat, se dit « en forme à tous points de vue ».

Par
Mis à jour le 13 décembre 2010 à 18:21

Sénégal: procès d’un médecin qui doute de la santé du président Wade © AFP

Mme Mame Mary Faye, ophtalmologue, est jugée « pour actes et manoeuvres de nature à troubler l’ordre public et divulgation de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions de la République ».

La défense avait cité comme témoins l’épouse du chef de l’Etat, Viviane Wade, ainsi que ses enfants, Karim et Sindiély, mais le procureur n?a pas jugé nécessaire qu’ils soient convoqués au tribunal, a rapporté lundi l’Agence de presse sénégalaise (APS), en annonçant l’ouverture du procès.

Le dr Faye, ex-militante du parti au pouvoir et qui avait été proche du chef de l’Etat, avait affirmé le 30 novembre devant la presse: « du fait de la maladie, Abdoulaye Wade est déjà dans l’incapacité de continuer à assurer correctement la charge de président ». En 2012, il sera « médicalement dans l’incapacité totale » de le faire.

« Je me porte très bien », a réaffirmé le président Wade dans un entretien diffusé le 10 décembre par France 24 et Radio France internationale. « Si je me sentais malade (. . . ), je serais parti. Mais je me sens en forme à tous points de vue », a ajouté M. Wade, au pouvoir depuis 2000.

Balayant l’argument de l’âge, il a assuré: « Ma grand-mère a vécu 121 ans. Mon père est mort à 101 ans, en gardant toutes ses facultés mentales ».

Ce débat récurrent sur la santé de M. Wade s’ajoute à celui sur la légalité de sa candidature à la présidence en février 2012, pour un troisième mandat.