Politique

Le Sénégal rappelle son ambassadeur en Iran après une saisie d’armes à Lagos

Le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Téhéran qui n’a pas fourni « des informations satisfaisantes » sur des armes convoyées depuis l’Iran, découvertes en octobre dans le port de Lagos et destinées à un « Etat de l’Afrique occidentale », a-t-on appris mercredi de source officielle.

Par
Mis à jour le 15 décembre 2010 à 09:06

Le Sénégal rappelle son ambassadeur en Iran après une saisie d’armes à Lagos © AFP

Selon la presse sénégalaise, Dakar redoute que cette cargaison d’armes et de munitions ait été destinée au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), une rébellion indépendantiste dans le sud du Sénégal.

« Le Sénégal, fidèle aux exigences de paix et de sécurité, qui doivent gouverner les relations entre Etats et estimant que les explications fournies sur cette affaire par la partie iranienne ne sont pas satisfaisantes, a décidé de rappeler en consultation son ambassadeur », indique un communiqué du ministère sénégalais des Affaires étrangères transmis mercredi à l’AFP.

Le Sénégal et l’Iran entretenaient jusqu’alors de forts liens diplomatiques.