Politique

Zimbabwe: Mugabe menace de saisir des sociétés étrangères en riposte aux sanctions

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a menacé vendredi de saisir des entreprises britanniques et américaines si les sanctions occidentales à l’encontre de son entourage ne sont pas levées, lors de la conférence annuelle de son parti à Mutare (est du pays).

Par
Mis à jour le 17 décembre 2010 à 13:21

« Pourquoi devrions-nous continuer à avoir 400 entreprises britanniques qui opèrent ici en toute liberté ? », a demandé le chef de l’Etat devant plus de 4. 000 délégués de son parti.

« Pourquoi devrions-nous continuer à avoir des entreprises et des organisations qui sont soutenues par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis sans rétorquer? le temps est venu de nous venger », a-t-il ajouté.

M. Mugabe, 86 ans au pouvoir depuis 1980, et ses proches sont interdits de voyage et leurs avoirs sont gelés depuis 2002 par l’Union européenne et les Etats-Unis, en raison de violations répétées des droits de l’Homme et des libertés fondamentales par son régime.