Politique

Nigeria: Chevron confirme la rupture d’un oléoduc

Chevron a confirmé lundi que l’un de ses oléoducs avait été endommagé dans le sud du Nigeria entraînant un arrêt de la production, après l’annonce samedi par un groupe armé de l’attaque à l’explosif de trois stations de pompage.

Par
Mis à jour le 20 décembre 2010 à 09:10

Chevron « confirme qu’il y a eu une brèche dans son oléoduc de Dibi-Abiteye dans l’Etat du Delta vendredi 17 décembre », a annoncé le géant pétrolier américain dans un communiqué.

« Nous avons suspendu la production afin de diminuer l’impact sur l’environnement et nous avons informé les autorité gouvernementales compétentes et les actionnaires », poursuit le communiqué qui ne donne pas de chiffres sur la quantité de pétrole affectée par cette suspension.

Un groupe armé du sud du Nigeria a annoncé samedi avoir attaqué à l’explosif la veille trois stations de pompage appartenant à deux sociétés, l’américaine Chevron et l’Italienne Agip, dans l’Etat du Delta.

Ce groupe, la Force de libération du delta du Niger (NDLF), serait dirigé par le chef rebelle John Togo que l’armée pourchasse depuis ces dernières semaines dans cette région pétrolifère.