Politique

La controverse s’intensifie autour d’une photo d’Arthur Rimbaud à Aden

| Par AFP
La controverse s’intensifie autour d’une photo d’Arthur Rimbaud à Aden

La controverse s'intensifie autour d'une photo d'Arthur Rimbaud à Aden © AFP

La querelle d’experts continue autour de la photo de Rimbaud à Aden : un spécialiste affirme que l’identification sur le cliché d’un médecin belge exclut la présence de « l’homme aux semelles de vent » au Yémen à la date présumée de la prise de vue, ce que conteste son biographe.

Ce cliché, qui n’est pas précisément daté, dévoile, selon les deux libraires qui l’ont découvert en 2008 dans une brocante, un portrait inconnu de l’auteur du « Bateau ivre » et des « Illuminations », assis au milieu d’un groupe de sept personnes sur la terrasse de l’hôtel Univers à Aden au Yémen.

Selon Jacques Bienvenu, qui prépare un dictionnaire Rimbaud, un homme barbu, à gauche de la photo, serait en fait un voyageur et médecin belge, Pierre Joseph Dutrieux, né le 19 juillet 1848, qui avait fait partie d?une expédition en Afrique centrale avant de faire escale à Aden.

« Sa présence est attestée à Aden en compagnie de l’explorateur Henri Lucereau en novembre 1879 », assure-t-il dans « La revue des ressources », accessible en ligne.

L’identification de Lucereau et Dutrieux « permet de dater cette photo de novembre 1879 et exclut la présence de Rimbaud puisque celui-ci n?est arrivé à Aden qu?au mois d?août 1880 », explique M. Bienvenu.

« Qu?il s?agisse ou non de ce Dutrieux sur la photographie, cela n’exclut en rien la présence de Rimbaud. Car ce Dutrieux, comme on l?a appris pour Lucereau, a tout à fait pu séjourner à Aden en août 1880 », rétorque Jean-Jacques Lefrère, biographe d’Arthur Rimbaud.

Selon d’autres hypothèses, ce barbu aux tempes dégarnies aurait pu être Alfred Bardey, le patron de Rimbaud à Aden, ou l’explorateur Georges Révoil.

« Malgré tout, à ce jour, alors que le barbu de gauche, décidément très demandé, ne cesse de changer de nom, nul n?a réussi à trouver une autre identité au personnage de Rimbaud. N?est-ce pas tout ce qu?il y a à retenir de ce faux rebondissement ? », relève M. Lefrère sur le site Bibliobs. com.

« Tout barbu endimanché désireux de figurer sur la photographie d?Aden et ayant un alibi solide pour l?année 1880 est prié de contacter le rimbaldien de service ! », ironise-t-il.

La fameuse photographie de l’hôtel de l’Univers, acquise par un collectionneur français, a été présentée au public en avril 2010.

En septembre, une enquête menée en collaboration avec Jean-Jacques Lefrère, de nombreux chercheurs, institutions et particuliers, avait conclu qu’il s’agissait bien d’Arthur Rimbaud.

Ce document de plus de 100 pages consultable sur le site de La Revue des Deux mondes « confirme que le cliché a été réalisé en août 1880 par l’explorateur Georges Révoil sur le perron de l’hôtel Univers. Rimbaud, âgé de 26 ans, venait alors d’y arriver », selon Jacques Desse, l’un des deux libraires qui a mis au jour ce cliché.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte