Politique

Afrique du Sud: les enfants de 12 à 17 ans principales victimes des viols

Les enfants âgés de 12 à 17 ans sont les principales victimes des viols en Afrique du Sud, un pays où le nombre de viols est parmi les plus élevés du monde, a indiqué mardi la ministre en charge des Femmes Lulu Xingwana.

Par
Mis à jour le 29 mars 2011 à 17:39

Afrique du Sud: les enfants de 12 à 17 ans principales victimes des viols © AFP

Cette constatation est tirée d’une étude des cas des personnes qui viennent consulter les centres publics d’aide aux victimes de viol Thuthuzela (confort en zoulou), a-t-elle précisé.

« Le groupe d’enfants âgés de 12 à 17 ans émerge comme le groupe le plus vulnérable, constituant la majorité, environ 15. 000 personnes, de ceux qui consultent dans ces centres », selon la ministre.

Plus de 34. 000 victimes ont été reçues par les centres en trois ans, a-t-elle noté.

Plusieurs études montrent que l’Afrique du Sud connaît l’un des pires taux de viol, comme d’ailleurs d’homicides, dans le monde.

L’ONG médecins sans frontières a estimé qu’une femme s’y fait violer toutes les 26 secondes, un chiffre que l’on ne trouve habituellement que dans les pays en guerre.

En 2009, une étude du Conseil de la recherche médicale, un organe gouvernemental, a révélé que plus d’un quart des hommes sud-africains avait reconnu avoir violé une femme ou une fillette, dont 9,8% avaient moins de 10 ans.

La plupart des cas restent non répertoriés, et les victimes connaissent souvent leurs agresseurs.