Politique

Mali: le Premier ministre Modibo Sidibé a démissionné

Par
Mis à jour le 30 mars 2011 à 18:44

Mali: le Premier ministre Modibo Sidibé a démissionné © AFP

Le Premier ministre malien Modibo Sidibé, en poste depuis septembre 2007, a présenté sa démission au président Amadou Toumani Touré, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, ont affirmé à l’AFP des sources officielles.

La démission de M. Sidibé a été acceptée par le président Touré, ont précisé ces sources jointes à la présidence et au cabinet du Premier ministre.

La démission du Premier ministre entraîne celle de son gouvernement.

Aucune des sources officielles interrogées par l’AFP n’était en mesure de se prononcer sur une éventuelle reconduction à son poste de M. Sidibé, 58 ans, ou son remplacement par une autre personnalité, et aucune explication n’était disponible sur cette démission.

« Le président Touré veut redonner un nouveau souffle à l’action gouvernementale », a commenté un membre de l’entourage présidentiel, refusant de s’exprimer davantage.

Modibo Sidibé avait été nommé Premier ministre en septembre 2007 en remplacement d’Ousmane Issoufi Maïga, qui dirigeait le gouvernement depuis 2004.

Né le 7 novembre 1952 à Bamako, ce juriste, policier également détenteur d’un doctorat en criminologie selon sa biographie officielle, est considéré comme un proche du président Amadou Toumani Touré.

Avant sa nomination comme chef de gouvernement, Modibo Sidibé était secrétaire général de la présidence. Il a été ministre pendant dix ans sous la présidence (1992-2002) d’Alpha Oumar Konaré: d’abord chargé de la Santé de 1992 à 1997, puis des Affaires étrangères et des Maliens de l’extérieur (1997-2002).

Il est le frère cadet de Mandé Sidibé, qui fut lui-même Premier ministre sous la présidence de M. Konaré.

Alpha Oumar Konaré a quitté le pouvoir après deux quinquennats, à l’issue d’une présidentielle remportée par Amadou Toumani Touré en 2002. M. Touré achève en 2012 son second et dernier mandat conformément à la Constitution. Il a déjà affirmé qu’il ne modifierait pas la Constitution pour pouvoir se représenter.

Selon la loi fondamentale malienne, « le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire à deux tours. Il n’est rééligible qu’une seule fois ».

Ces dernières semaines, plusieurs journaux ont évoqué la probabilité d’une candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle pour le compte du parti de M. Konaré, l’Alliance pour la démocratie au Mali/Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ, majorité).

Le 7 mars, l’astrophysicien malien Cheick Modibo Diarra avait présenté son parti, le Rassemblement pour le développement du Mali (RPDM), dans la perspective de la présidentielle de 2012. Son entourage ne cache pas qu’il sera candidat au scrutin et le présente comme « une chance pour le Mali ».