Politique

Alain Juppé en Mauritanie: la France solidaire de la lutte contre Aqmi

La France est solidaire de la lutte de la Mauritanie contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a déclaré dimanche soir le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, après une récente attaque d’Aqmi contre une base militaire mauritanienne.

Par
Mis à jour le 11 juillet 2011 à 07:02

Alain Juppé en Mauritanie: la France solidaire de la lutte contre Aqmi © AFP

« Nous avons abordé plusieurs questions d’intérêt commun, je pense notamment à la lutte contre le terrorisme. Nous sommes tout à fait solidaires (de) l’action courageuse que mène la Mauritanie » dans ce domaine, a déclaré M. Juppé après une audience avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

La visite de M. Juppé à Nouakchott intervient après que la Mauritanie a été visée mardi par une attaque d’une base militaire dans le sud-est par des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a fait six tués dans les rangs de cette organisation, selon un bilan de l’armée mauritanienne.

L’attaque d’Aqmi a été faite avec plus de vingt véhicules et des armements lourds, selon la même source, alors que la Mauritanie a été souvent la cible d’actions menées par cette organisation.

« Nous avons également évoqué la situation en Libye et le rôle que l’Union africaine (UA) peut jouer dans la recherche d’une solution politique », a dit le ministre français.

Le chef de l’Etat mauritanien préside le panel de l’UA chargé de trouver une solution politique à la crise libyenne.

Le chef de la diplomatie française a aussi discuté avec le dirigeant mauritanien des « relations bilatérales qui sont tout à fait excellentes ».

Le ministre français est arrivé dimanche soir à Nouakchott au terme d’une visite qui l’a conduit à Juba, où il a assisté à la proclamation d’indépendance du Sud Soudan, et à Addis Abeba. Il doit quitter Nouakchott lundi matin.