Politique

Libye: les rebelles tentent de repousser les pro-Kadhafi près de Goualich

Les rebelles libyens tentaient lundi de repousser les forces loyales au dirigeant Mouammar Kadhafi près de Goualich, hameau à centaine de km au sud de Tripoli tombé la semaine dernière aux mains des insurgés, ont affirmé ces derniers à une journaliste de l’AFP.

Par
Mis à jour le 11 juillet 2011 à 13:23

Libye: les rebelles tentent de repousser les pro-Kadhafi près de Goualich © AFP

« Il y a une bataille dans la montagne de Zarat, près de Keklah (15 km au nord de Goualich) », a affirmé Waël Brachen, commandant d’une petit groupe de rebelles à Goualich.

« Depuis deux heures du matin, les forces de Kadhafi frappent à intermittences avec des lance-roquettes Grad et des canons anti-tank calibre 106 », a-t-il indiqué, précisant que « les combats avaient commencé à 05H00 du matin, lorsque les rebelles ont lancé l’attaque ».

Selon lui, les frappes ont visé aussi une route reliant Keklah à Al Assabaa, à 17 km de Goualich, que les forces de Kadhafi tentent de reprendre.

Les rebelles ont pris mercredi Goualich et promis que le prochain objectif serait Al-Assabaa, d’où ils entendent avancer vers Gharyane, 20 km plus loin, dernière grande ville au sud de Tripoli.

Par ailleurs, le président du centre pour les médias de Keklah, Redouane al-Qadi a affirmé à l’AFP que dimanche en fin d’après-midi, de « petits combats » ont opposé les deux camps près de Goualich, sans faire de victimes.

Pendant près de quatre heures, les forces du colonel Kadhafi ont utilisé des roquettes et des armes anti-aériennes Chelqa montées sur des blindées (23,4 de calibre) ainsi que des batteries anti aériennes (14,5). Les rebelles ont quant à eux utilisé des mitrailleuses (14,5) et des roquettes RPG.

Après plusieurs semaines d’enlisement du conflit, les insurgés ont déclenché mercredi à partir des montagnes de Nefoussa (sud de Tripoli) une offensive dans l’ouest de la Libye, s’emparant de Goualich.

Ils sont parallèlement passés à l’attaque sur la côte, progressant vers le centre-ville de Zliten, à 150 km à l’est de Tripoli.