Politique

Egypte: Moubarak dément en bloc les accusations contre lui

Le président égyptien déchu Hosni Moubarak a démenti en bloc devant les enquêteurs les accusations de corruption et de responsabilité dans la mort de manifestants anti-régime qui pèsent contre lui, rapporte la presse jeudi.

Par
Mis à jour le 14 juillet 2011 à 17:37

Egypte: Moubarak dément en bloc les accusations contre lui © AFP

« Ces accusations ne sont absolument pas vraies. Je n’ai jamais participé au meurtre de citoyens égyptiens, ni accaparé de l’argent public, ni acquis quoi que ce soit illégalement », a-t-il déclaré selon la retranscription d’une audition publiée par le quotidien al-Dostour.

M. Moubarak est actuellement hospitalisé dans la station de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge. Son procès et celui de ses deux fils Alaa et Gamal doit s’ouvrir le 3 août.

L’ancien chef d’Etat, âgé de 83 ans, est accusé d’enrichissement illégal au long de ses 30 années à la présidence, et d’avoir donné des ordres ayant abouti à la mort de manifestants anti-régime durant la révolte de janvier-février, qui a fait officiellement environ 850 tués.

Son vice-président de l’époque, Omar Souleimane, avait déclaré en mai dernier que M. Moubarak avait « parfaitement connaissance de chaque balle tirée » sur les manifestants.

Un responsable de l’enquête sur sa fortune, qui n’a pas encore fait l’objet d’une estimation officielle, avait d’autre part jugé mi-juin « extrêmement difficile » d’obtenir des informations de l’ancien raïs, qu’il avait qualifié de maître dans « l’art de l’évasion ».