Politique

Au Gabon, Fillon vante le nouveau dispositif militaire français en Afrique

François Fillon a rendu visite dimanche aux forces françaises basées au Gabon qui vont constituer le nouveau dispositif « avancé et projetable » en Afrique de l’Ouest dans le cadre des accords de défense que Paris est en train de négocier avec ses ex-colonies.

Par
Mis à jour le 17 juillet 2011 à 11:42

Au Gabon, Fillon vante le nouveau dispositif militaire français en Afrique © AFP

Le Premier ministre, qui achève dimanche une mini-tournée en Afrique de l’Ouest, s’est rendu au Camp de Gaulle à Libreville où sont basés quelque 900 militaires français, a constaté un journaliste de l’AFP.

« La présence militaire de la France sur ce continent a souvent été, par le passé, la cible de suspicions qui ont pesé sur notre image », a admis M. Fillon. Pour couper court à ces insinuations, « le président de la République a souhaité remettre à plat l’ensemble de nos accords en les plaçant sous le signe de la transparence », a-t-il déclaré aux militaires français basés au Gabon.

Paris a ainsi débuté la renégociation des accords de défense qui les liaient à ses anciennes colonies en Afrique qui dataient souvent de plusieurs décennies.

Avec ces nouveaux partenariats de défense, le rôle de la base française au Gabon « va encore se renforcer », selon M. Fillon, pour constituer la « part essentielle » de la présence militaire française sur la façade Atlantique. Cette base formera ainsi « le coeur de notre nouveau dispositif avancé et projetable », a précisé le chef du gouvernement.

Outre un rôle de formation de forces militaires africaines, les militaires français basés au Gabon continueront de « protéger avec vigueur les intérêts que la France partage avec ses partenaires africains », a assuré M. Fillon.

Ce rôle a été récemment illustré par l’envoi, dans le cadre d’une mission de l’ONU, en Côte d’Ivoire du 6e bataillon d’infanterie de marine basé au Gabon lors de la crise post-électorale qui a finalement débouché sur la chute de Laurent Gbagbo.