Politique

Tunisie: le mouvement islamiste Ennahda dénonce la violence

Tunisie: le mouvement islamiste Ennahda dénonce la violence

Tunisie: le mouvement islamiste Ennahda dénonce la violence © AFP

Le mouvement islamiste tunisien Ennahda a condamné mardi la violence, « d’où qu’elle vienne », et a assuré que les élections auraient bien lieu le 23 octobre, lors d’une conférence de presse à Tunis.

« Nous dénonçons la violence d’où qu’elle vienne, que ce soit de manifestants ou de forces de sécurité », a déclaré le président d’Ennahda Rached Ghannouchi, alors que son parti est pointé du doigt dans les troubles qui ont secoué le pays au cours des derniers jours.

« Notre premier message est de rassurer le peuple tunisien: tout ce qui s’est passé ne menace pas la révolution et les élections auront bien lieu le 23 octobre », a déclaré M. Ghannouchi.

« Nous avons été surpris de la déclaration du Premier ministre Béji Caïd Essebsi (qui a dénoncé lundi une tentative de déstabilisation du pays). Ses accusations contre des forces qu’il n’a pas nommées ont été interprétées comme visant le mouvement Ennahda », a-t-il poursuivi.

« Nous dénonçons la violence et nous dénonçons aussi le comportement non civilisé de l’appareil sécuritaire à l’encontre des manifestants », a-t-il ajouté.

« Nous n’essayons pas de remonter les gens contre les agents de sécurité », a-t-il assuré. « Nous voulons que la police soit rassurée, que son rôle soit respecté, et qu’elle sache que le pays a besoin d’elle », a-t-il encore assuré.

« Nous tenons à la sécurité et à la stabilité, et nous prônons des mouvements pacifistes », a-t-il insisté, en démentant que son mouvement ait jamais chapeauté des sit-in ou des manifestations.

« Certains essayent de provoquer les jeunes islamistes et de les entraîner dans la violence dans le but de reporter les élections. Nous les appelons à ne pas réagir à ces provocations », a-t-il déclaré.

Ennahda, durement réprimé sous Ben Ali, a été légalisé après la chute du régime le 14 janvier, et apparaît comme un des grands favoris du scrutin du 23 octobre.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte