Politique

Afrique du Sud : Frederik de Klerk, dernier président blanc du pays, hospitalisé

| Par AFP
Mis à jour le 28 octobre 2018 à 10h00
Le président sud-africain Nelson Mandela (à droite) et le vice-président Frederik De Klerk (à gauche) le 17 septembre 1995 à Johannesburg.

Le président sud-africain Nelson Mandela (à droite) et le vice-président Frederik De Klerk (à gauche) le 17 septembre 1995 à Johannesburg. © Gary BERNARD / AFP

L’ancien chef de l’État sud-africain Frederik Willem de Klerk, dernier président blanc du pays, a été hospitalisé pour un décollement du poumon, a annoncé samedi sa fondation.

Âgé de 82 ans, M. de Klerk a été admis pour un pneumothorax vendredi dans un hôpital du Cap (sud-ouest) et a subi une intervention chirurgicale samedi, qui s’est « bien déroulée », selon la même source.

Il devrait quitter l’hôpital la semaine prochaine, a précisé sa fondation dans un communiqué.

M. de Klerk a dirigé l’Afrique du Sud de 1989 à 1994, quand il a été remplacé par Nelson Mandela, le héros de la lutte anti-apartheid et le premier président noir sud-africain démocratiquement élu.

Pur produit de l’apartheid, M. de Klerk a pourtant précipité la chute du régime raciste en libérant Nelson Mandela, avec qui il a partagé le prix Nobel de la paix en 1993.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer