Politique

Tunisie: le diplomate Boris Boillon pose façon James Bond en une d’un magazine people

| Par AFP
Tunisie: le diplomate Boris Boillon pose façon James Bond en une d'un magazine people

Tunisie: le diplomate Boris Boillon pose façon James Bond en une d'un magazine people © AFP

L’ambassadeur français en Tunisie Boris Boillon, qui avait défrayé la chronique à son arrivée dans le pays après la révolution, fait la une en septembre du magazine people Tunivisions sous le titre « le James Bond de la diplomatie ».

Costume noir et chemise blanche, petit sourire, M. Boillon, 41 ans, nommé ambassadeur de France après la chute du régime Ben Ali en janvier, pose en Une à la manière du célèbre espion 007.

Interrogé sur ses qualités –« le courage et la franchise »–, et ses défauts –« l’impétuosité »–, il dit agir selon la devise d’Henri Bergson: « agir en homme de pensée et penser en homme d’action ».

« Dans ma vie de tous les jours, face aux grandeurs et aux servitudes de la vie diplomatique, je reste simple et disponible », ajoute-t-il.

« J’ai conscience de vivre en Tunisie une période exceptionnelle dans l’histoire de ce pays », déclare aussi l’ambassadeur, qui se dit « convaincu » que la France « doit continuer à jouer un rôle essentiel pour renforcer les relations entre l’Europe et la rive sud de la Méditerranée ». Il définit sa mission comme « faire en sorte que la France accompagne au mieux le peuple tunisien, dans cette phase historique de transition démocratique ».

« La Tunisie a tous les atouts pour réussir », assure-t-il.

Interrogé sur cette nouvelle méthode de communication des ambassadeurs de France, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, a simplement affirmé: « Il s’agit d’un choix d’illustration photographique d’un magazine tunisien qui consacre une édition aux relations franco-tunisiennes ».

Ancien ambassadeur en Irak, M. Boillon avait commencé sa mission diplomatique en Tunisie de manière fracassante, présentant en février ses excuses aux Tunisiens après avoir répondu à la presse nationale d’une manière jugée « agressive ».

Des centaines de personnes avaient manifesté devant l’ambassade aux cris de « Boillon dégage! » après la diffusion à la télévision de la rencontre entre l’ambassadeur et des journalistes tunisiens.

A cette époque, avait aussi circulé une photo de M. Boillon en maillot de bain, reprise sur le site « Copains d’avant ».

L’ambassadeur avait menacé de poursuivre en justice toutes les personnes utilisant ces images destinées à un usage privé.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte