Politique

Nelson Mandela se fait recenser dans le village de son enfance

Nelson Mandela se fait recenser dans le village de son enfance © AFP

Nelson Mandela, 93 ans, s'est fait recenser vendredi dans le village de son enfance de Qunu, dans le Transkei (sud-est), selon des images de télévision qui ont montré l'ex-président sud-africain souriant, assis dans son lit pour accueillir les agents du recensement.

« Il a très bien répondu », a confié à la chaîne publique SABC3 l’agent chargé de recenser l’homme le plus célèbre d’Afrique du Sud. « C’est une bénédiction d’avoir été avec lui ».

Le recensement a débuté le 9 octobre en Afrique du Sud et le pays est quadrillé par des agents chargés de faire remplir des questionnaires de 75 cases.

Alors que le gouvernement mobilise de gros moyens de communication pour inciter la population à se faire recenser, multipliant les messages radio et télévisés, SABC3 a montré une voiture du recensement s’engouffrant chez Mandela.

Les téléspectateurs ont ensuite pu voir Mandela lui-même, vêtu d’une chemise à motif beige et marron, souriant, recevant des cadeaux assis dans un lit, le buste légèrement figé.

Héros de la lutte contre l’apartheid et président de 1994 à 1999, Mandela s’est retiré de la vie politique en 2004.

De plus en plus fragile, il a progressivement raréfié ses apparitions publiques. La dernière remonte à la finale de la Coupe du monde de football, en juillet 2010. Sa dernière photo remontait à son anniversaire, le 18 juillet.

Lors du recensement décennal de 2001, l’institut national statistiques avait connu un important défaut de comptage et raté 17% de la population.

La population du pays est estimée à une cinquantaine de millions d’habitants.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte