Politique

Le Front Polisario qualifie le discours du roi de « fuite en avant »

Le Front Polisario a qualifié lundi le discours du roi marocain Mohamed VI, pour le 36e anniversaire de la Marche Verte au Sahara occidental de « politique de fuite en avant » et d' »obstination » à éviter les résolutions des instances internationales.

Par
Mis à jour le 7 novembre 2011 à 19:23

Le Front Polisario qualifie le discours du roi de « fuite en avant » © AFP

Dans un communiqué rendu public, le Front déplore « la fuite en avant et l’obstination de Rabat à contourner les résolutions des Nations Unies et le plan de règlement ONU-OUA, ratifié par le Conseil de sécurité et signé par les deux parties au conflit en 1991, stipulant l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui ».

« Depuis 1975, le Gouvernement marocain trouve en la question du Sahara occidental une patère sur laquelle il accroche toutes les crises du Maroc, la mettant à profit cette fois-ci pour distraire l’opinion marocaine des problèmes et des difficultés réelles des citoyens marocains, à l’horizon des élections prévues le 25 novembre », est-il souligné dans le communiqué.

Le souverain chérifien a réitéré dimanche que son plan d’autonomie « élargi » était « crédible ». Il a appelé les différentes parties à trouver ensemble une « solution politique définitive négociée », mais se refuse à toute indépendance du territoire.

Le monarque a prononcé ce discours à l’occasion du 36ème anniversaire de la Marche verte de 350. 000 Marocains vers le Sahara occidental, organisée en 1975 par son père, le roi Hassan II et qui a mis fin à la colonisation espagnole.

Le Front Polisario réclame l’indépendance du Sahara occidental à travers un référendum d’autodétermination.