Football

La tutelle de la Fifa sur le foot camerounais prolongée jusqu’à décembre

| Par AFP
Mis à jour le 01 septembre 2018 à 16h08
La tutelle de la Fifa sur la fédération camerounaise (Fécafoot), qui devait prendre fin le 31 août, est prolongée jusqu'à décembre.

La tutelle de la Fifa sur la fédération camerounaise (Fécafoot), qui devait prendre fin le 31 août, est prolongée jusqu'à décembre. © FABRICE COFFRINI / AFP

La tutelle de la fédération internationale de foot (Fifa) sur la fédération camerounaise (Fécafoot), qui devait prendre fin le 31 août, a été prolongée jusqu’à décembre en raison du report des élections du nouveau bureau exécutif de la Fécafoot.

Le ministre camerounais des Sports a demandé à la Fifa le report de cette élection en raison « de la période pressentie » pour le scrutin qui « coïncide avec celle couvrant les opérations de l’élection présidentielle », selon un communiqué de la Fifa reçu samedi par l’AFP.

Pour « éviter des interférences imprévisibles qui pourraient être préjudiciables à l’organisation efficiente de ces deux échéances », le ministre, M. Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, a demandé à la Fifa de reporter cette élection.

Cette élection du nouveau bureau exécutif de la fédération devait être organisée par le comité de normalisation de la Fécafoot mis en place par la Fifa en septembre après la dissolution du bureau exécutif de l’époque.

Dans son communiqué, la Fifa indique de fait que le mandat de ce comité de normalisation, qui prenait fin le 31 août, est prolongé jusqu’au 16 décembre 2018.

Une élection présidentielle est prévue au Cameroun le 7 octobre.

Outre l’élection du nouveau bureau exécutif de la Fécafoot, les élections législatives et municipales ont aussi été reportées au Cameroun. Elles devaient se tenir avant la fin 2018.

La raison du « chevauchement » avec le scrutin présidentiel a été invoquée pour expliquer le report des législatives.

Le Cameroun doit organiser en juin 2019 la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) lors de laquelle il remettra son titre en jeu.

Mais des doutes planent sur la capacité du pays, en proie à des difficultés financières, à organiser la compétition.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte