Politique

Sécheresse au Sahel: situation « critique » dans les prochains mois selon l’ONU

| Par AFP
Sécheresse au Sahel: situation "critique" dans les prochains mois selon l'ONU

Sécheresse au Sahel: situation "critique" dans les prochains mois selon l'ONU © AFP

La situation humanitaire devrait rester « critique » dans les prochains mois au Sahel, en proie à une crise alimentaire, a averti jeudi Valérie Amos, la secrétaire générale adjointe de l’ONU aux Affaires humanitaires, appelant à agir pour éviter une « catastrophe » après une nouvelle sécheresse.

« La situation humanitaire devrait rester critique au moins jusqu’à la prochaine récolte cet automne, au Sénégal et ailleurs », a déclaré Valérie Amos lors d’une conférence de presse à Dakar.

« Nous pouvons faire plus pour éviter que la crise ne devienne une catastrophe dans la région, mais pour sauver plus de vies nous avons besoin d’un leadership fort, d’un plan de réponse global dans chaque pays affecté, d’une action coordonnée et rapide et de la générosité continue de la communauté régionale et internationale », a-t-elle lancé.

Dans la zone sahélienne, du nord du Sénégal au Tchad, plus de 18 millions de personnes font face aux effets de la sécheresse et de mauvaises récoltes, selon Mme Amos.

Au Burkina Faso, « quelque 2,8 millions de personnes – un cinquième de la population – et 60. 000 réfugiés maliens ont besoin d’une aide d’urgence », a souligné la responsable onusienne, qui s’est rendue en début de semaine dans ce pays.

Au Sénégal, plus de 800. 000 personnes sont en proie à la faim, a-t-elle indiqué.

« Nous avons besoin de renforcer la capacité des populations à faire face aux futures sécheresses et autres crises et réduire la dépendance envers l’aide d’urgence », a-t-elle ajouté.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte