Politique

500.000 hectares de cultures menacés par les criquets au Niger

Quelque 500. 000 hectares de cultures sont menacés par les criquets pèlerins au Niger, pays sahélien en proie au même moment à une nouvelle crise alimentaire, a alerté mercredi le responsable nigérien de la lutte anti-acridienne.

Par
Mis à jour le 13 juin 2012 à 16:13

500.000 hectares de cultures menacés par les criquets au Niger © AFP

« Si les groupes d’essaims ne sont pas détruits très tôt, ils vont se reproduire et gagner la bande agricole. L’étendue des dégâts ira au moins à 500. 000 hectares de cultures et un million d’hectares de pâturages », avertit Yahaya Garba, directeur du Centre national de lutte anti-acridienne (CNLA), dans le dernier bulletin du Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) au Niger.

« Les criquets sont en train de regagner le Sahel, plus particulièrement le nord du Mali et le Niger », a expliqué M. Garba, précisant que les insectes proviennent du sud-est de l’Algérie et de la Libye voisines.

Selon lui, les premiers essaims de criquets ont été repérés fin mai dans le nord du Niger et certains commencent à descendre vers la zone sud, qui abrite l’essentiel des villages agricoles du Niger.

Plus de 80% des quelque 15 millions d’habitants vivent de l’agriculture dans ce pays, où quelque six millions de personnes sont menacées cette année par une nouvelle crise alimentaire, sur 18 millions dans tout le Sahel selon l’ONU.

« Il faut tout de suite mener de manière intense la lutte », a insisté le responsable, interpellant la communauté internationale.

Il a souligné « le risque majeur d’arrivée d’essaims à partir du Mali », où les services de l’Etat « n’ont pas accès à la zone de reproduction du criquet », la zone nord étant actuellement aux mains de groupes armés.

L’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a averti début juin que « les efforts de lutte antiacridienne dans la région sont entravés par l’insécurité continue des deux côtés de la frontière algéro-libyenne » et menacés par la crise au Mali.

En 2005, le Niger avait connu la pire crise alimentaire de son histoire, sous les effets conjugués de la sécheresse et surtout d’attaques sans précédent de criquets qui avaient dévoré les récoltes.