Politique

Mauritanie: le Premlier ministre malien discute de la crise dans le nord

Le Premier ministre malien par interim, Cheikh Modibo Diarra, a effectué samedi une visite éclair à Nouakchott au cours de laquelle il a été reçu par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avec qui il a discuté de la crise dans son pays, a indiqué dimanche l’agence de presse mauritanienne AMI.

Par
Mis à jour le 17 juin 2012 à 13:51

Mauritanie: le Premlier ministre malien discute de la crise dans le nord © AFP

« Je suis en train de rendre visite successivement à tous les pays du champ: Algérie, Mauritanie et Niger afin de consulter tout un chacun par rapport à toutes les options qui sont à notre disposition, pour faire face aux dangers communs, à savoir le terrorisme et le narco trafic » a déclaré le dirigeant malien à la sortie de cette audience.

Le nord du Mali est occupé par des groupes de rebelles et jihadistes maliens et d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) dont les bases se trouvent dans cette partie désertique du territoire malien.

« La conversation s’était bien passée. J’ai constaté que les vues du Président mauritanien et les miennes sont bien alignées » a-t-il commenté après son échange avec le président mauritanien.

Cheikh Modibo Diarra qui est arrivé à Nouakchott au terme d’une visite en France et qui a déjà visité l’Algerie, doit encore se rendre à Niamey, la capitale nigérienne, dans le cadre de son périple des pays concernés par la crise malienne.

La Mauritanie est l’un des pays du voisin de l’Azawad, le territoire touareg du nord du Mali, et y menait depuis 2010, avec l’accord de Bamako, des raids contre les bases d’Aqmi (Al Qaïda au Maghreb Islamique) installées dans le nord malien et pourrait ainsi constituer une pièce maîtresse dans toute solution envisageable de cette crise, estiment les observateurs.

Nouakchott accueille sur son sol plus de 50. 000 réfugiés maliens ayant fuit les combats dans le nord de leur pays occupé par des rebelles et des groupes jihadistes maliens et d’Aqmi.