Politique

RDC: 12 morts en trois jours à Kinshasa, la FIDH accusée d’être « manipulée »

RDC: 12 morts en trois jours à Kinshasa, la FIDH accusée d'être "manipulée"

RDC: 12 morts en trois jours à Kinshasa, la FIDH accusée d'être "manipulée" © AFP

Les violences urbaines ont fait 12 morts à Kinshasa de lundi à mercredi, a affirmé jeudi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, récusant le bilan de 42 morts donné par la FIDH, qu’il accuse d’être « manipulée ».

« Nous avons 12 morts, dont un policier : trois le premier jour, huit le deuxième et un hier », a déclaré M. Mende à l’AFP, « la FIDH devient de plus en plus excessive » et est « manipulée par un groupe de Congolais » en exil. Selon M. Mende, « le policier a été tué par un inconnu » et tous les autres morts sont des « émeutiers » abattus par des vigiles privés.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte