Politique

France-Algérie: pas de « traité d’amitié » mais un « partenariat stratégique »

France-Algérie: pas de "traité d'amitié" mais un "partenariat stratégique"

France-Algérie: pas de "traité d'amitié" mais un "partenariat stratégique" © AFP

La France souhaite conclure un "partenariat stratégique" avec l'Algérie à l'occasion de la visite, en décembre, du président François Hollande dans ce pays, mais pas un "traité d'amitié", que "ne souhaitent pas" les Algériens, a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

« Nos amis algériens ne souhaitent pas qu’on rentre dans ce type d’instrument juridique. Ils veulent un partenariat stratégique avec nous et c’est aussi notre approche », a affirmé M. Fabius, sur Europe 1 et I-télé.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le ministre délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif, avait pour sa part dit « espérer » que le traité franco-algérien « portera le nom de traité d’amitié ».

« Je pense que ce concept ne sera pas retenu », a dit M. Fabius.

Il a par ailleurs réaffirmé que ce voyage du président Hollande ne donnerait pas lieu à une repentance de la France sur son passé colonial. « Les Algériens ne souhaitent absolument pas qu’on fasse un voyage tourné vers le passé », a-t-il affirmé.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte