Société

CAN-2017 : Ali Bongo et le rappeur Booba donnent le coup d’envoi

| Par AFP
Mis à jour le 14 janvier 2017 à 18h06
Ali Bongo et son homologue de Guinée-Bissau Jose Mario Vaz lors de la cérémonie d'ouverture de la CAN au stade de l'Amitié, le 14 janvier 2017 à Libreville.

Ali Bongo et son homologue de Guinée-Bissau Jose Mario Vaz lors de la cérémonie d'ouverture de la CAN au stade de l'Amitié, le 14 janvier 2017 à Libreville. © AFP

Le président du Gabon Ali Bongo a officiellement donné le coup d’envoi de la 31e Coupe d’Afrique des Nations 2017 de football (CAN-2017), samedi lors d’une cérémonie animée par le rappeur Booba au stade de l’Amitié de Libreville, la capitale du pays-hôte.

« Je déclare ouverte la Coupe d’Afrique des Nations 2017 », a lancé selon la formule rituelle le président du Gabon Ali Bongo Ondimba avant d’aller saluer les deux équipes du match d’ouverture, le Gabon et la Guinée-Bissau.

M. Bongo était accompagné de Jose Mario Vaz, son homologue de Guinée-Bissau, et d’Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF) qui a annoncé vendredi qu’il briguerait un huitième mandat.

Le rappeur franco-sénégalais Booba et des artistes africains comme le Nigérian Davido ont animé la cérémonie d’ouverture dans un stade de 40 000 places qui s’est rempli peu à peu, sous une température de 27 degrés et par un temps ensoleillé.

Le Cameroun jouera contre le Burkina Faso en soirée à partir de 20h00 (19H00 GMT) dans le même stade, qui accueillera la finale le 5 février.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte