Politique

Mauritanie: report des sénatoriales de mars pour favoriser un dialogue avec l’opposition

| Par AFP
Mauritanie: report des sénatoriales de mars pour favoriser un dialogue avec l'opposition

Mauritanie: report des sénatoriales de mars pour favoriser un dialogue avec l'opposition © AFP

Les élections sénatoriales partielles initialement prévues en mars en Mauritanie seront reportées dans le but de favoriser le dialogue avec l’opposition, qui avait prévu de boycotter ce scrutin, a annoncé le gouvernement mauritanien.

« Ce report à une date non déterminée des élections pour le renouvellement des deux tiers du Sénat a pour objectif de favoriser le dialogue entre la majorité et l’opposition » qui est en phase de préparation, a déclaré mercredi soir le ministre de l’Intérieur Mohamed Ould Ahmed Raré au cours d’un point de presse.

Le premier tour des sénatoriales devait avoir lieu le 15 mars et le second le 21 mars, pour renouveler les deux tiers du Sénat qui compte 58 membres, à raison d’un par département, plus trois pour les Mauritaniens de l’extérieur.

Les deux parties ont pris contact à l’initiative du gouvernement pour tenter de concilier leurs positions, notamment autour d’un calendrier électoral consensuel, selon des documents parvenus à l’AFP.

Le Sénat mauritanien est largement dominé par le parti présidentiel, l’Union pour la République (UPR) avec près d’une quarantaine de membres.

Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), une coalition formée d’une dizaine de partis d’opposition, avait annoncé qu’il boycotterait le scrutin. Le FNDU avait déjà boycotté les élections municipales de novembre-décembre 2013 en raison de divergences avec le pouvoir sur l’organisation de la consultation.

Or, les sénateurs étant élus par les conseils municipaux, les partis du FNDU étaient exclus de fait du vote prévu en mars, faute de conseillers municipaux.

Un seul membre du FNDU, le parti islamiste Tewassoul, qui n’avait pas respecté le mot d’ordre de boycott et qui siège dans des conseils municipaux, pouvait prendre part à ces consultations. Les dernières élections sénatoriales remontent à 2010.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte