Politique

Soudan: combats près du chef-lieu du Kordofan-Sud, bilans contradictoires

De violents combats ont opposé dimanche l’armée soudanaise à des rebelles près de Kadougli, chef-lieu de la province du Kordofan-Sud, faisant plusieurs victimes, selon les deux camps qui donnent lundi des bilans contradictoires.

Par
Mis à jour le 27 mai 2013 à 08:01

Soudan: combats près du chef-lieu du Kordofan-Sud, bilans contradictoires © AFP

Ces combats ont opposé les troupes de Khartoum aux rebelles du « Front « révolutionnaire (SRF, coalition de trois mouvements rebelles) dans la région de Dandour, à 15 km de Kadougli, a indiqué le porte-parole de l’armée soudanaise le colonel Sawarmi Khaled Saad.

Selon lui, les troupes gouvernementales qui poursuivent le ratissage de la région ont réussi à saisir deux chars T-55 et tué 70 rebelles.

Un porte-parole de la branche Nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), membre de cette coalition rebelle, a démenti la version de Khartoum, affirmant que 5 rebelles ont été tués et un hélicoptère a été abattu.

Les forces de Khartoum sont engagées depuis l’été 2011 dans de violents combats contre le SPLM-N au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux régions frontalières du Soudan du Sud et dont une partie des habitants ont soutenu les Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005) qui a abouti à la partition.

Le SPLM-N déclare lutter contre le régime arabe de Omar el-Béchir afin de mettre en place un régime plus respectueux des diversités ethniques et des droits de l’Homme.

Les Sudistes ont armé et entraîné les membres du SPLM-N pendant la guerre civile, mais Juba assure avoir rompu ses liens avec le mouvement lors de la sécession, ce que diplomates et experts jugent peu probable.